• Vous aussi, créez votre podcast !

  • Histoire des sciences – Histoire(s) de la lumière

    Enseignement donné en deuxième année de licence de physique à l’université de Savoie, pour présenter quelques éléments d’histoire de l’optique physique

    Ce cours présente l’histoire de l’optique de Kepler à nos jours, avec plusieurs approches formant une trame. Certains épisodes déroulent une chronologie associée à un aspect particulier, d’autres se concentrent sur un ou plusieurs savants, d’autres enfin s’attardent sur une approche plus globale. Une attention particulière est portée à l’exposé des méthodes de travail particulières des historiens des sciences.

    Mots clés : , ,

    Les épisodes (11)

    Afficher épisodes

    • cours 10

      déviation gravitationnelle de la lumière


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 9

      Quatre siècle de télescopes


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 9

      Quatre siècles de télescopes


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 8

      photons et laser


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 7

      onde et corspuscules


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 6

      Instruments réfracteurs


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 5

      Vitesse de la lumière


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 4

      la loi de la réfraction


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 3

      Johannes Kepler (1571-1630)


      En savoir plus sur cet épisode...

    • cours 2

      présentation des grands moments de l'histoire de l'optique


      En savoir plus sur cet épisode...

    • Afficher épisodes

    11 commentaires sur “Histoire des sciences – Histoire(s) de la lumière”

    1. Vos vidéos son très intéressantes. En particulier cette série sur l’histoire. Je trouve regrettable que les cours de sciences ne soient pas davantage contextualisés, je pende que ça accrocherairt mieux l’attention des étudiants (y compris la mienne il y a maintenant quelques années).

      Bonne continuation en tout cas.

       

    2. Bonjour,

      J’ai regardé avec beaucoup d’intérêts vos 6 premiers cours.

      J’ai été très surpris d’apprendre que Roemer n’avait pas calculé la vitesse de la lumière
      mais indiqué que la vitesse n’était pas infini. Son nom est tellement associé à cette mesure
      dans beaucoup d’ouvrages.

      Wikipédia s’en sort plutôt bien : « Il n’a pas donné de valeur à la vitesse de la lumière, du moins au sens où
      nous l’entendons actuellement ; toutefois il précise qu’il faut 22 minutes à la lumière pour parcourir
      une distance égale au diamètre de l’orbite de la Terre. À son époque ce diamètre n’était pas connu avec
      précision et l’on sait maintenant que la lumière met un peu plus de 16 minutes pour parcourir le diamètre
      de l’orbite terrestre et non 22 minutes. »

      Idem pour Universalis avec un article de James Lequeux.
      http://www.universalis.fr/encyclopedie/romer-demontre-que-la-vitesse-de-la-lumiere-n-est-pas-infinie/

      « Römer estime à 11 minutes son temps de propagation depuis le Soleil (il est en fait de 8 minutes et 19 secondes)
      mais, comme la distance de la Terre au Soleil est alors très mal connue, il ne cherche pas à déterminer
      la vitesse de la lumière. »

      Je trouve intéressant le fait que la mesure de la vitesse de la lumière permet de connaître la taille
      de notre système solaire ou inversement.

      J’ai noté aussi dans le tableau que vous montrez que même la date de la découverte varie en fonction des ouvrages
      (1675, 1676, 1678, 1666, 1656, 1876 (cette dernière semble être une erreur de reproduction, j’espère)).

      Les 2 sources que je mentionne au début donnent septembre 1676.

      J’ai trouvé que Huygens serait le premier qui présenta un calcul plus explicite de la vitesse de la lumière,
      dans son livre Traité de la lumière, lu devant l’Académie des Sciences en 1678 et publié finalement en 1690.
      (http://www.bibnum.education.fr/files/romer-analyse-47.pdf)

      Merci,

      Cordialement,
      Olivier

       

    3. Bonjour,

      Dans le modèle de Descartes, la lumière se transmet instantanément (donc à une vitesse infinie).

      Pourtant, son modèle indique que la composante normale de la vitesse doit être affectée
      et que la lumière doit aller plus vite dans les milieux denses que dans l’air.

      Je trouve difficile la conciliation des 2 idées. Si la vitesse de la lumière
      est infinie dans l’air comment peut-on aller plus vite qu’une vitesse infinie
      dans les milieux denses. Les notions d’accélération ou de ralentissement de la lumière
      n’ont plus de sens si la lumière de transmet à une vitesse infinie.

      Ma remarque précédente s’applique aussi au modèle de Fermat.
      La réfraction de la lumière par un principe de moindre temps de parcours implique
      encore plus fortement que le temps de propagation ne peut être nul et donc que la vitesse
      de la lumière ne peut être infinie.

      Cordialement,
      Olivier

       

    4. Merci pour vos remarques ! En ce qui concerne Descartes, il conçoit le raisonnement avec l’accélération dans les milieux denses comme une analogie, en insistant sur le fait que le résultat devrait être correct aussi pour la lumière, même si le raisonnement ne s’applique pas directement. Ça semble tordu aujourd’hui qu’on a les idées claires (ah ah ah) sur ce qu’est la lumière, mais à l’époque tout restait à découvrir.

      Je vous invite à lire l’ouvrage de Ronchi sur l’histoire de la lumière, qui détaille vraiment en détail le point que vous soulevez !

       

    5. Bonjour,

      J’ai regardé vos cours 7 et 8 avec beaucoup d’intérêt.

      J’ai quelques remarques sur le cours 8.

      Vers 14min22s, il manque un lambda pour avoir e^(h.c/(lambda.k.T) à la place de e^(h.c/(k.T)).

      Vers 15min19s, Einstein a reçu le prix Nobel en 1921 et non en 1912.

      Vers 59min32s, Spoutnik (58cm de diamètre et 83,6kg) est un peu plus gros que ce que vous indiquez.

      http://reflexions.ulg.ac.be/cms/c_9511/spoutnik-premier-satellite-artificiel

      Cordialement,
      Olivier

       

    6. @ Olivier Laurent : merci pour vos remarques ! Je vais corriger ces points dans la vidéo, merci ! :)

       

    7. Bonjour,

      J’ai regardé votre cours 10.

      Vers 46min: la date de la 1ère éclipse étudiée pour les déviations des rayons lumineux est le 10 octobre 1912 et non le 10 octobre 1910.
      J’ai trouvé la date 1910 étrange car la 1ère formule de
      déviation d’Einstein date de 1911.

      Je crois deviner qu’en dessous de la surimpression vidéo, la date est bien 1912 mais vous parlez au début de 1910 puis ensuite de 1912.

      Cordialement,
      Olivier

       

    8. Argh, merci encore, je corrige ça au plus vite ! :)

       

    9. Je signale l’existence de 5 vidéos financées par le MEN:
      http://www.canal-u.tv/video/cerimes/histoire_des_mesures_de_la_vitesse_de_la_lumiere.9182

      et pardon si elles sont déjà connues…
      Un retraité admiratif

       

    10. Bonjour !
      Il me semble qu’une petite coquille s’est glissée dans la description de l’épisode 6 : « la lunette de Kepler a supplanté la lunette de Kepler » j’imagine que c’était Galilée en fait ?

       

    11. Je vous écrits, simplement pour vous dire un grand merci.
      Je vous déclare toute ma gratitude, grâce à vous j’ai accès
      à une connaissance qui m’a toujours fasciné depuis ma plus tendre enfance.
      Ayant était un élève médiocre j’ai quitté la scolarité pour la musique et le dessin.
      Je retrouve maintenant ce plaisir en votre compagnie.

      Les jeunes d’aujourd’hui ont une chance immense avec internet et grâce à des gens comme vous, qui rendent accessible des sommes de connaissances colossales.

       

    Laissez un commentaire

  • À découvrir également