• Vous aussi, créez votre podcast !

  • Episode 3 : Roues

    La gravité artificielle et les centrifugeuses

    weightless_affichette

    Cet épisode fait partie du podcast Weightless

    • 06 Sep 2014 19:52:07
    • Richard Taillet
    • 45 min
    • 702.39 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Ce troisième épisode s'intéresse à la création de « gravité artificielle » à l'aide de roues tournantes, en s'appuyant sur des extraits de 20 films.

    physique, science-fiction, apesanteur, cinéma

    3 commentaires sur “Episode 3 : Roues”

    1. Bonjour,
      Un énième merci (je ne les compte plus) pour ces vidéos pédagogiques. Je me pose juste une question : Comment est-il possible de calculer g=3m/s² sur la station de 2001 qui bénéficie de la force centrifuge et du phénomène de chute perpétuelle, alors qu’en situation de chute perpétuelle seule, comme calculée dans l’épisode précédent, on est à environ 8,7 ? Merci !

       

    2. Bonjour Monsieur Taillet,

      Il y a deux trois questions auquelles je ne sais répondre quant à la présence d’air dans la centrifugeuse:
      - Comme l’air c’est de la matière est-ce qu’elle peut (en étant entraînée d’une manière ou d’une autre par le mouvement de la centrifugeuse) nous « tomber » dessus, et nous plaquer lentement au sol?
      - Aussi, lors de pannes, subit-on des sortes de vents artificiels par l’air entraîné dans le mouvement de la centrifugeuse? pendant un petit instant du moins…
      - Enfin, s’il n’y a pas d’air en mouvement, peut-on nager dans l’air comme à la piscine? J’avoue que je pense un peu à l’entraînement des cosmonautes! Je pense que la crawl ne marchera pas, disons plutôt la brasse. L’avantage serait qu’on aura pas de risque de boire la tasse!

      Merci
      Xavier

       

    3. Le vaisseau d’avatar ne devrait-il pas avoir deux bras tournant en sens opposé? Il me semble qu’en vertu de la loi de conservation du moment cinétique, si le bras au bout duquel sont fixés les modules dans lesquels on ressent la gravité artificielle tourne, alors le vaisseau devrait tourner dans l’autre sens.
      Un peu comme un hélico privé de son hélice de queue.
      Me tromp’je?

       

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles