• Vous aussi, créez votre podcast !

  • Démarche par projets intégrant le numérique : part de créativité et d’autonomie des apprenants.

    Elke Nissen, Katrin Henze

    imagette_big

    Cet épisode fait partie du podcast Apprendre à s’autoformer en langues

    • 03 Jun 2013 12:28:40
    • LANSAD
    • 33 min
    • 154.53 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Plusieurs exemples d’une démarche actionnelle, toutes centrées sur la réalisation de projets et issues des cours d’allemand proposés au service LANSAD de l’Université Stendhal-Grenoble 3, permettent de mettre en lumière la manière dont un tel enseignement est structuré. Après un bref aperçu des différents projets, dont certains sont transversaux et communs à plusieurs cours, nous focaliserons sur l’apport du numérique dans ce type de démarche, ainsi que sur le soutien de l’autonomie et de la créativité dans le cadre du cours et, de manière contrastive, le nécessaire investissement par l’étudiant en termes d’autonomie et de créativité.Elke Nissen est maître de conférences en didactique des langues et responsable de l’enseignement de l’allemand au sein du service LANSAD de l’Université Stendhal- Grenoble3 depuis 2004. Ses recherches portent sur l’enseignement/apprentissage universitaire des langues en lien avec les TICE.
    Katrin Henze est enseignante d'allemand (PRAG) pour spécialistes d’autres disciplines à l'université Stendhal-Grenoble3 depuis 2001. Elle cherche régulièrement à renouveler son enseignement à travers des approches variées intégrant par exemple les TICE ou le théâtre.

    langues, enseignement-apprentissage, autonomie, créativité, outils numériques, TICE

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles