• Vous aussi, créez votre podcast !

  • De Revolutionibus

    Le livre de l'héliocentrisme

    affichette-350

    Cet épisode fait partie du podcast Histoire de la cosmologie

    • 16 Feb 2015 20:36:37
    • Richard Taillet
    • 01 h 04 min
    • 510.61 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Cet épisode s'intéresse au livre « De Revolutionibus » de Copernic, l'objet, son écriture, son impression, sa lecture.

    histoire des sciences, physique

    3 commentaires sur “De Revolutionibus”

    1. Bonjour,

      Je viens apporter la correction d’une petite erreur qui s’est glissée dans l’une de vos page : le lieu de résidence et de sépulture est Frombork et non Frombrok ☺️

      Je profite de cette occasion pour vous remercier pour la qualité de ces épisodes ! Très clairs et très agréables ! Moi qui suit plutôt passionné d’art & d’histoire, de musique et de sciences acoustiques ( mais curieux de tout avant toute chose ), je suis en train de découvrir une réelle passion pour la cosmologie et ce grâce à vous ! Çà fait déjà 4 fois que je regarde l’épisode sur Galilée !

       

    2. Bonjour Nemamiah
      Et quatre fois ce n’est pas de la gourmandise : à la première vision notre cerveau doit retenir 10 % des informations, puis environ 30 % puis 70 % puis 100 % au bout de la 4e fois.Et ensuite il faut en remettre une couche une fois par an !

       

    3. Arthur Koeslter n’y va pas avec « le dos de la cuiller » avec le pauvre Copernic : « austère relique du Moyen-Age…aux mains tremblantes … incapable de s’ouvrir aux rapports humains… vieillard hargneux… illisible … vision brumeuse… morne pédant dénué de flair… besogneux … bonne idée et mauvais système… dénué d’humour… homme invisible … ».
      Actuellement on pourrait presque rajouter « capitaine de pédalo » en se rappelant qu’à l’époque de Copernic un certain Melanchthon l’a aussi beaucoup critiqué !
      Le livre « Les sommambules » est loin d’être politiquement correct mais il donne vie , chair et sang à ces personnages du passé . Très bien écrit il se dévore comme un roman. La seule chose que je n’ai pas comprise c’est son titre : pour moi des somnambules marchent et agissent dans la nuit mais de façon inconsciente et irréfléchie ce qui n’est pas le cas des Copernic, Kepler, Galilée et Newton. De plus il existe un autre livre au même titre de Christopher Clark parlant des causes de la première guerre mondiale et des implications des différents dirigeants des pays européens qui allaient vers la guerre semblables à des êtres endormis , marchant sans anticiper et de façon irresponsable vers un conflit tragique : de vrais somnambules inconscients et peu éclairés selon moi.

       

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles