• Vous aussi, créez votre podcast !

  • cours 9

    Dynamique relativiste

    ggehchje

    Cet épisode fait partie du podcast Introduction à la relativité restreinte

    • 26 Apr 2014 00:16:58
    • Richard Taillet
    • 01 h 21 min
    • 649.78 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Expression relativiste du principe fondamental de la dynamique, notion de quadri-force. Théorème de l'énergie cinétique. Discussion de la notion de masse relativiste. Formule dite « de la peluche ».

    physique, relativité restreinte, Einstein

    4 commentaires sur “cours 9”

    1. Bonjour Mr Taillet

      Je reviens sur le début du cours et sur la dilatation du temps. Voici ci-dessous une « vision » des choses. Cette formulation du phénomène est-elle correcte ? Merci.

      Un vaisseau de l’empire allant à une vitesse proche de la vitesse de la lumière tire un laser à l’extérieur du vaisseau vers Obiwan Kenobi qui est immobile sur Tatoïne. Dark Vador à l’intérieur du vaisseau ne connait pas la relativité restreinte, il s’attend à ce que, vu du vaisseau, la vitesse du laser par rapport à Obiwan soit la somme de la vitesse de la lumière et de celle du vaisseau, comme cela serait le cas pour une balle lancée depuis un train. La relativité restreinte nous dit que cela n’est pas le cas : la vitesse du laser allant en direction d’Obiwan, observée par Dark Vador depuis le vaisseau, est seulement égale à la vitesse de la lumière, autrement dit le laser va moins vite que Dark Vador s’y attendait … il a donc l’impression que l’action sur tatoïne se déroule au ralenti, autrement dit que le temps y est dilaté.

       

    2. Bonjour M.Taillet,

      J’ai une question relative à la fin de la vidéo (1h21′ env), sur l’expression de la composante Fy. Aux limite des faibles vitesses, on a deux termes, dont l’un est interprétable par l’existence d’un champ magnétique. Mais l’expression obtenue de cette partie de la force diffère d’un facteur 2 par rapport au cas « classique », chose que je ne m’explique pas.

      En effet, le champ magnétique créé par la première particule en mouvement, au niveau de la seconde est, en norme : µ0/4π qv/d^2 (Biot et Savart). La force « de lorentz » est alors en qvB, soit µ0/4π q2v2/d2. En introduisant la célérité de la lumière (µ0ε0c2=1), on retrouve bien votre 2e terme, mais sans le facteur 1/2… Que manque-t-il au raisonnement ?

       

    3. Bonjour M. Taillet et merci pour la diffusion de vos cours d’une grande clarté.
      Par rapport au début de votre cours, il me semble justement que tout ce que l’on peut faire en RR c’est étudier les mouvements dans le référentiel de la craie qui tombe car c’est celui là qui est inertiel et non pas le référentiel lié au laboratoire à cause du champ de pesanteur.
      Merci de me corriger si je me trompe!

       

    4. A la 65eme min il vous manque un c^2 dans la formule que vous affichez.
      Sinon merci pour ces cours tres bien fait

       

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles