• Vous aussi, créez votre podcast !

  • complément 3 (version allongée)

    Les jumeaux, encore !

    ggehchje

    Cet épisode fait partie du podcast Introduction à la relativité restreinte

    • 23 Mar 2014 15:03:31
    • Richard Taillet.
    • 28 min
    • 227.62 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Cet épisode revient sur la notion d'âge en relativité, en s'appuyant sur le cas de deux jumeaux en mouvement relatif. Dans une première partie, on répond à une question posée par un internaute, sur l'âge qu'a « réellement » le jumeau voyageur dans l'expérience des jumeaux de Langevin. Dans une seconde partie, on étudie la situation depuis le référentiel du jumeau voyageur (R').

    physique, relativité restreinte, Einstein

    7 commentaires sur “complément 3 (version allongée)”

    1. On attend fébrilement la suite …

       

    2. @Pierre : Merci ! La suite : elle va venir, elle va venir…. Là les étudiants étaient en examen de relativité restreinte cette semaine, il n’y a pas eu de cours, mais ça reprend la semaine prochaine. Je mettrai aussi probablement en ligne une correction de leur examen qui apportait un point d’orgue à ces discussions sur les jumeaux, et qui pourraient intéresser ceux qui ont suivi ces cours en vidéo… ;)

       

    3. Bonjour Professeur,

      Un grand merci pour votre réponse et votre formidable proposition de mettre en ligne la correction de l’examen donné à vos étudiants pour les internautes qui suivent vos cours.

      Très respectueusement.

      Pierre

       

    4. Bonjour,

      Je n’ai pas tout à fait compris la fin de la vidéo, je la regarderais de nouveau après avoir refait l’exercice. Simplement, si le jumeau revenait vers la terre après 35 ans passés dans R depuis R (donc 175 ans dans R’ depuis R’), ils auraient bien tous les deux le même âge ?

      Encore merci pour ce travail formidable.

       

    5. Bonjour Monsieur,
      Merci de m’avoir éclairé.

      Données du problème:
      Un triplet P,Q,P’ : On place P,Q dans R et P’ dans R’ (R galiléen, R’ se deplace à la vitesse V=2rac(6)/5 par rapport à R)

      Probleme1: Quand P a 70ans il saute instantanément (expérience par la pensée) dans R’.
      Question1: P tombe dans le présence, le passé ou le furture de P’?

      Probleme2: P reste avec P’ dans R’ jusqu’à P’ soit 70ans , à ce moment là P’ saute instantanément dans R.
      Question2: P’ tombe dans le présence, le passé ou le furture de Q ?

      ===========
      Voici mon analyse (c’est bizare)
      Reponse1: P tombe sur le présence de P’ et P’ a 14ans

      Réponse2: quand P’(70ans) saute dans R il tombe aussi sur le présente de Q (principe de la relativite d’Einstein), et Q a 14ans.

      Mais c’est bizarre entre 2 sauts Q a vécu donc il doit avoir plus de 70ans , donc P’ tombe dans le passé de Q mais c’est bizarre une fois on tombe dans le présence une fois on tombe dans le passé ????

       

    6. Bonjour,
      Je vous complimente pour le partage de vos cours, mais aussi (et surtout) pour la pédagogie dont vous faites preuve à chaque fois. Cela revient souvent dans les commentaires mais je tenais à le dire aussi, alors « chapeau bas » comme on dit chez nous !

      Cela dit, je n’ai toujours pas saisi un point de ce « paradoxe » (malgré la réponse qui a été donnée lors du cours) concernant l’âge du jumal voyageur. S’il part (dès sa naissance) avec une vitesse constante (la même que dans ce complément par exemple) mais cette fois-ci, sur une trajectoire circulaire qui le ferait revenir sur terre après X années de voyage intergalactique.
      Je n’ai toujours pas compris pourquoi il serait plus jeune que son jumal resté sur terre…
      Je sais que ce commentaire arrive un certain temps après publication de ces vidéos, je doute donc que des précisions/éclaircissements soient encore apportés, mais je tente quand même !

       

    7. à 24:28 l’explication sur  » t’  » en s’appuyant sur le sens du mot ‘lorsque’ n’est pas très claire, je pense que c’est plus claire si on utilise les formules.
      Du point de vu P on a:
      (a) t = gamma.t’
      Le principe de la Relativité Einstein dit:
      Du point de P’ on aura:
      (b) t’ = gamma’ . t = gamma. t (même loi dans les réf galiléen)

      Si on utilise t’=t/gamma c’est la meme relation que (a) , c’est du point de vu de P, on n’a pas changé le référentiel !! c’est toujours
      P qui mesure l’horlore H’.

      Pour adopter le point de vu P’, il faut utiliser (b) donc quand P’ a 14ans => P a 2,8ans (t’=14ans => t=2,8ans) ou t’=350ans => t=70ans .

      Résummons
      les relations u=gamma.v ou v=u/gamma signifient qu’on est dans le référentiel R(u) !!!

       

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles