• Vous aussi, créez votre podcast !

  • Ce n’est pas forcément aussi simple qu’on peut le croire : Rapport d’un débutant enseignant la chimie aux étudiants internationaux à l’Université de Grenoble

    Mark E. Casida

    • 12 Oct 2012 13:47:47
    • LANSAD - Université Stendhal Grenoble 3
    • 46 min
    • 264.1 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Commençant en 2011-2012, une section de CHI 110 (premier semestre de chimie à l'université) est enseignée en anglais. Je propose de vous raconter mes expériences positives et négatives. De la difficulté pour moi, « anglophone de Québec », de traduire mes propres notes à moi du français en anglais, à la conscience que la façon que la chimie est enseignée n'est pas aussi internationale qu'on puisse le croire. Mark E. Casida est un chimiste théoricien anglophone qui a passé 10 ans de sa vie à l'Université de Montréal avant d’être nommé Professeur de Chimie à l'Université Joseph Fourier (Grenoble I) en 2001. Il a enseigné la chimie au niveau universitaire dans une forme ou une autre pendant les trente dernières années, initialement en anglais et maintenant le plus souvent en français. Il est responsable du premier semestre de chimie de l'université Joseph Fourier depuis l'année dernière.

    Langues et sciences, politique linguistique et politique scientifique, enseignement disciplinaire et langue étrangère, formations ouvertes à l'international, parcours international, sciences en langue étragère

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles