• Vous aussi, créez votre podcast !

  • Atelier n°156 – La vérité constitue-t-elle l’horizon de la connaissance scientifique ?

    par Stéphane Hubac

    Logo_science-infuse

    Cet épisode fait partie du podcast Les Ateliers de l'information

    • 20 Feb 2018 16:37:25
    • Marianne Petit
    • 47 min
    • 1066.18 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    Au travers de la description d’exemples vécus en milieu industriel, et d’une démarche professionnelle liant sciences de la « Nature » et de « l’Esprit », cet exposé s’appuiera sur la thèse que « la doctrine traditionnelle d’une raison absolue et immuable, …, est une philosophie périmée » (G. Bachelard), pour remettre en cause la possibilité que « la vérité puisse constituer l’horizon de la connaissance scientifique ». Nous montrerons au travers de cas d’études pris dans le domaine de la physique, du génie industriel, ou de la vie quotidienne, que la démarche scientifique, en nourrissant le processus instructif de la raison humaine, aboutit à un pluralisme rationnel qui ne peut être obscur que pour une catégorie de philosophes qui s’obstinent à croire à un système de raison absolu et invariable. Que ce pluralisme rationnel, pris sous l’angle de la richesse de sa complémentarité, fonde la possibilité d’une rapport dialectique vivant et créatif. Nous insisterons enfin sur le fait que la démarche scientifique se pratique dans un environnement indissolublement naturel et social, où vont de pair la conscience de soi, de la chose physique, de la norme sociale, en « dialogue » permanent au travers de symboles signifiants, médiateurs de tout message de « vérité » et fondements d’un terreau fertile de nouveaux horizons.

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles