• Vous aussi, créez votre podcast !

  • Atelier n°153 – Mesurer les montagnes

    ar Christophe Gauchon, enseignant-chercheur en géographie, Université Savoie Mont-Blanc, laboratoire Edytem

    Logo_science-infuse

    Cet épisode fait partie du podcast Les Ateliers de l'information

    • 06 Jun 2017 17:19:06
    • Marianne Petit
    • 41 min
    • 328.25 Mo
    • > Télécharger ( .m4v ) > Télécharger
    • > Intégrer dans votre site web

      Copiez et collez ce code HTML pour afficher ce média sur votre site web (basé sur Flash).
      Vous pouvez adapter la hauteur et la largeur en donnant d'autres valeurs en pixels aux attributs "width" et "height" dans le code.

    A intervalles réguliers, les médias nous tiennent informés des campagnes de mesures qui, d’une année sur l’autre, enlèvent un mètre ou en ajoutent deux au Mont-Blanc ou à l’Everest. La mesure des montagnes reste donc un enjeu actuel, dont la conférence permettra de reconstituer l’histoire… Car avant de cartographier et de mesurer les montagnes, on les a d’abord imaginées ; puis il a fallu se mettre d’accord sur ce que l’on mesurait : le relief lui-même, ou l’altitude par rapport à un référentiel commun ? Des techniques spécifiques ont alors été développées, depuis la rustique perche de nivellement jusqu’à l’actuel GPS. Petit à petit se dégage ainsi un classement des plus hautes montagnes du monde, mesurées en pieds par les uns, en mètres par les autres jusqu’à définir le « toit du monde » : les plus hautes montagnes ont ainsi toujours été mesurées avant d’être gravies, et leur mesure a été une forte incitation qui a motivé leur ascension.

    Laissez un commentaire

  • Dernières nouvelles